TOUT ROULE !

Bonjour, Ciao, Dober dan, Zdravo !

Nous voici au milieu de notre périple. L’occasion de faire un petit récap’ écrit de ce que nous avons vécu jusque-là, et de parler de nos projections pour le mois qui arrive.

Tout d’abord, petit POINT ITINERAIRE  !

Capture d_écran 2018-09-29 à 14.39.51

Après un départ de La Rochelle, quelques « vacances » dans les landes et un bref arrêt en Ariège pour faire des travaux dans le camion, l’aventure musicale a commencé dans l’Hérault. On a ensuite suivi un cap nord-est, pour s’arrêter dans la Drôme. À ce moment-là, on s’est rendu compte d’un petit détail… c’est qu’on allait devoir abandonner l’idée d’une traversée des Alpes en camion vers l’Italie pour ménager notre moteur. Alors on est redescendu un peu et on a longé la côte méditerranéenne, jusqu’aux villages colorés des Cinque Terres en Italie. Notre première rencontre musicale italienne s’est ensuite déroulée à Crémone, puis on s’est arrêté à Vicenza avant de rejoindre Trieste, dernier arrêt avant de traverser la frontière slovène. On a passé peu de temps en Slovénie, le temps de découvrir Piran sur la côte adriatique, puis de passer quelques jours à Ljubljana et d’aller découvrir le lac de Bled dans les montagnes. Après ça, nous avons décidé de descendre directement en Croatie. Nous savions que nous n’aurions pas le temps de parcourir la totalité de ce beau pays, alors nous avons fait le choix de rester dans une région dont nous sommes tombées amoureuses : l’Istrie. (c’est une péninsule, dont la majorité des terres se situe en Croatie mais qui comprend également des territoires italiens et slovènes)

Voilà où nous en sommes !

Capture d’écran 2018-09-29 à 14.55.20.png

Pour la suite, on reste sur une base de « on verra où les rencontres et le vent nous mènent », mais on a quand même quelques idées en tête. On va déjà remonter et passer un peu plus de temps en Slovénie. On sait déjà qu’on passera à nouveau un week-end dans la capitale pour assister à un festival féministe en lien avec l’art. Ensuite, pour reprendre le cap vers la France, on traversera forcément l’Italie dans l’autre sens, on va découvrir de nouvelles villes (Bologne est dans les prévisions) et on va sûrement en profiter pour revoir des ami·e·s rencontré·e·s en début de périple. Enfin, pour éviter de repasser par la côte méditerranéenne (au passage, pas très « van friendly ») on a décidé de prendre le large…. On mettra donc notre petite Combine sur un ferry ! On a longtemps hésité avec un arrêt en Corse (pour y découvrir les fameuses polyphonies) mais, économies de fin de voyage oblige, on a dû renoncer à ce caprice à prix exorbitant. On prendra donc très probablement plutôt la direction de l’Espagne… à suivre !

. . . . . . .

MUSICALEMENT PARLANT… il y a tellement de choses à raconter et à partager !

DSC_0011

On est ravies de se faire guider par cette passion, et de voir se concrétiser des envies que nous avons eu pendant les nombreux mois de préparation de ce voyage. On passe d’un style à un autre, on découvre de nouveaux instruments ou l’histoire d’instruments qu’on pensait bien connaître, et on apprend surtout qu’en terme de rapport à la musique il n’y a aucune norme ! Entre autodidactes ou élèves consciencieux, joueurs quotidiens ou occasionnels, et multiples autres variations, on constate juste que chaque musicien·ne·s a une vision et une histoire différente et passionnante à partager avec nous. Malgré toutes ces singularités, on se rend surtout compte quotidiennement du pouvoir de ce dénominateur commun entre personnes issus de milieux pourtant tellement éloignés.

La connexion et le lien parfois presque magique que permet la musique, on les ressent aussi énormément au travers de la facilité avec laquelle se font nos rencontres, où qu’on soit et peu importe la langue que l’on parle. Souvent, on débarque quelque part un peu paumées, à l’arrache, bref sans avoir la moindre idée de ce qu’on fait là ni de comment on va bien pouvoir trouver quelque chose à filmer… et puis tout d’un coup, sans trop savoir pourquoi et comment, on se retrouve invitées dans l’intimité d’inconnus, en train de partager un repas et des chants, de faire la fête en jouant autour d’un feu, ou tout autre situation aussi improbable que merveilleuse.

 

Bref, ce voyage est d’une incroyable richesseautant grâce aux rencontres que nous faisons à travers la musique que par ce mode de vie itinérant en camion. Nous avons l’impression qu’à chaque arrêt nous apprenons à vivre parmi les locaux et faisons de chaque nouvelle étape notre propre ville

Parce que c’est assez difficile de raconter tout ça par écrit, et qu’on a notre fantastique amie LA VIDEO pour pouvoir partager nos découvertes sonores, on va s’arrêter là, et vous inviter à découvrir tout ça dans la web-série qu’on essaye de publier au fur et à mesure (en attendant le documentaire). C’est vrai qu’on est vraiment à la bourre, et qu’on ne publie pas très souvent, mais on a plusieurs contraintes, notamment en électricité et en temps qui nous empêchent de partager tout ça en temps réel. Et puis, il faut dire ce qui est, on est encore des bébés du montage et du traitement son, alors on galère, un peu trop souvent…. Mais on découvre, on apprend, et on progresse lentement. Au passage, MERCI à toutes celles et ceux qui nous font des retours, des commentaires, des propositions pour améliorer notre travail : ça nous aide et ça nous fait énormément plaisir !

P9180102.JPG

Restez connecté·e·s 🙂

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :